Quelle eau faut-il boire ?

 

Le choix ne manque pas.
Robinet ou bouteille ? On regorge de sources en France, et les Français sont les plus gros consommateurs d'eaux minérales.

L'eau du robinet.
La plus économique, la plus pratique.
Terme officiel : "eau de distribution publique".
Elle provient des nappes profondes mais aussi d'eaux de surfaces (lacs et cours d'eau) qui sont pollués. Elle est donc soigneusement nettoyée et chlorée dans des usines de traitement.

Bien qu'elle soit potable, c'est-à-dire :
claire et limpide,
sans saveur ou odeur,
sans aucun germe,
sans dépasser une concentration maximale, très précisément fixée, en certains produits chimiques, dont 50 mg de nitrates par litre.
avec une minéralisation inférieure à 2 g par litre,
elle n'est pas toujours agréable et parfois même pas buvable.

Elle a souvent un goût de chlore très désagréable mais sans aucun danger. Il s'élimine en mettant l'eau en carafe, quelques heures dans le réfrigérateur.
La teneur en nitrates peut être inquiétante : dans de nombreuses régions agricoles, le taux de 50 mg, légalement admis, est souvent dépassé. Au-delà de 100 mg, l'eau est impropre à la consommation. Quand on habite à la campagne, on a intérêt à se renseigner. Les mairies et les compagnies qui fournissent l'eau sont tenues d'en communiquer la composition exacte sur une simple demande.

De toutes façons, il ne faut jamais donner d'eau du robinet à un nourrisson et il est recommandé aux femmes enceintes, vivant dans les régions agricoles, de ne pas en consommer.


page suivante >>

Boissons | Bouillon | Bière | Boissons sucrées | Café | Jus de légumes et de fruits | Lait | Thé | Tisanes | Vin